CFARM : la nouveauté


Depuis 2019, une nouvelle formation fait son entrée dans le milieu de la santé. L’assistant de régulation médicale (ARM) a désormais sa propre formation, spécifique au métier, avec un diplôme reconnu et indispensable pour l’exercice de la fonction.


Le poste d’Assistant de régulation médicale (ARM)

L’assistant de régulation médicale (ARM) est le premier maillon de la chaîne de secours, il est le premier interlocuteur des personnes qui contactent le 15 pour une urgence médicale. Il participe activement à la régulation médicale, pour cela, il accueille les appelants et analyse leurs problèmes afin de décider de la meilleure solution pour leur porter secours le plus rapidement possible. Toutes ses actions sont réalisées sous le contrôle d’un médecin régulateur avec lequel il collabore. La compétence principale nécessaire pour travailler à ce poste est de savoir garder son sang-froid peu importe la gravité de la situation, mais également réussir à calmer son interlocuteur afin que l’appel de détresse soit une réussite. La hiérarchisation des informations et des situations d’urgence s’effectue grâce à un questionnaire bien élaboré et précis. En fonction de cette hiérarchisation, le médecin régulateur décide des moyens opérationnels à déployer pour le traitement de la situation d’urgence. Les ARM travaillent en équipe dans des locaux équipés et sécurisés, ce milieu demande une grande capacité de concentration. Il doit pouvoir saisir une grande quantité d’informations en temps réel sur un logiciel dédié, et également maîtrisé l’environnement informatique et de la télécommunication.



Intégrer un CFARM pour devenir ARM

Une formation d’un an est mise en place depuis 2019 pour devenir Assistant de régulation avec un diplôme reconnu. Il existe plusieurs moyens d’accéder à la formation : la formation initiale, la formation continue, la VAE, l’apprentissage. Pour entrer en formation, il faut remplir plusieurs critères comme être âgé de 18 ans au 31 décembre de l’année d’entrée en formation, être titulaire d’un baccalauréat ou d’un diplôme équivalent ou d’un titre ou diplôme de niveau 4 ou justifier de 3 ans d’expérience professionnelle à temps plein. La sélection s’effectue sur dossier et avec un entretien de motivation. Une fois la sélection effectuée, les apprenants ont une formation de 1470 heures réparties à moitié entre une formation théorique et pratique, avec notamment 5 semaines de stage découvertes et 16 semaines de stage métiers en centre de régulation médicale installé dans un SAMU. Le diplôme obtenu est enregistré au niveau 4 du RNCP. Il existe 10 centres de formation en France à : Paris, Marseille, Vannes, Amiens, Angers, Grenoble, Nancy, Nîmes, Poitiers, Reims. Les personnes intéressées par cette formation peuvent contacter le centre de formation de leurs choix pour obtenir des informations sur la date de rentrée et effectuer les démarches d’inscriptions.



La nécessité de l’anglais dans la formation

Les assistants de régulation médicale doivent, au quotidien, répondre aux appels arrivant au 15 (les urgences médicales). La gestion de l’ensemble de ses appels les amène à répondre à des appels téléphoniques provenant de personnes non-francophones (touristes, ressortissants étrangers…). Dans ces situations, la maîtrise de langues étrangères est un élément primordial afin de pouvoir aider au mieux les personnes en danger ou en difficulté. L’anglais étant la langue internationale du commerce et du tourisme elle est la plus adaptée à une compréhension globale et une conversation multi-langues. Elle est donc primordiale au sein de la formation pour préparer au mieux les différents apprenants à la réalité du terrain.

Par Régis Meyer | 29 mars 2021 | English World

Retour au blog
Retour