Le rôle des langues étrangères dans la compétitivité internationale


De nos jours, les entreprises font face à une concurrence toujours plus importante, ce qui les pousse à se différencier dans de nombreux domaines. La course aux nouvelles compétences est lancée et c’est notamment le cas pour les langues étrangères, qui permettent d’accéder à de nouveaux marchés à l’international. Les employeurs apprécient d’avoir des salariés capables de faire la différence, les entreprises enregistrent alors plus d’exportations.


Les impacts de la maîtrise des langues étrangères pour les salariés

La connaissance et pratique des langues étrangères est signe d’intelligence et d’ouverture. Elle est aujourd’hui très utile pour l’épanouissement personnel et notre carrière. Dans son rapport Elan de 2006, la Commission européenne montrait l’impact de la pratique des langues étrangères sur l’économie européenne. Ces propos sont appuyés par le bilan du centre d’études et de recherche sur les qualifications (Céreq) qui démontre les bienfaits des langues étrangères. Parmi toutes les langues c’est l’anglais qui est fortement recommandé, quel que soit le niveau ou la catégorie professionnelle en vue d’une embauche et d’une bonne rémunération. D’après des chiffres de la Céreq (Analyse des besoins des employeurs français au regard des compétences en langues étrangères) : 67% des recruteurs privilégient les candidatures ayant un profil linguistique développé, et une embauche en CDI est également davantage envisagée avec ce profil. Les entreprises recherchent des profils qualifiés pour les échanges internationaux, et les formations professionnelles en langues étrangères deviennent incontournables. Pour les demandeurs d’emploi, la maîtrise des langues étrangères est un plus lorsqu’il s’agit de retrouver un emploi, notamment dans des secteurs comme le commerce, le tourisme, l’hôtellerie. C’est également pour ces secteurs que les demandeurs maîtrisant une langue plus « rare » ont plus de chance d’obtenir un poste spécialisé. En matière de rémunération la maîtrise d’une langue étrangère rapportera un salaire supérieur de 447 euros par mois pour un cadre (Céreq). En conclusion la maîtrise de langues étrangères influence votre carrière, votre rémunération, et votre parcours personnel.



Les impacts de la maîtrise des langues étrangères pour les entreprises

Du côté des entreprises les salariés maîtrisant des langues étrangères sont un atout pour le développement à l’international et la signature de nouveaux contrats. Dans une économie mondialisée les opportunités se multiplient et se diversifient, avec l’ouverture sur de nouveaux marchés et de potentiels consommateurs, seuls les acteurs innovants et ouverts à la diversité peuvent rester compétitifs. Et pour cela, les entreprises européennes doivent se munir de tous les outils disponibles dont la maitrise des langues étrangères. Ainsi, les entreprises ayant une politique linguistique définie connaissent un meilleur développement et la prospérité. La majorité des entreprises considèrent que le plurilinguisme et le multilinguisme rapportent une plus-value pour les activités liées au commerce et pour la communication. Une meilleure compréhension des clients étrangers et des échanges facilités apporte une image positive à l’entreprise. Cette image est également entretenue grâce aux interactions sur les médias sociaux et la création de contenu adapté. Pour cela, les entreprises consacrent un budget spécial pour former leurs employés à la maîtrise des langues nécessaires aux échanges. Une place sur les marchés internationaux est précieuse, même si désormais l’accession est facilitée par l’omniprésence des clients sur les différents canaux de communication. Dans cette compétition acharnée le choix et la maitrise d’une langue de communication est donc indispensable, il s’agit d’une variable essentielle de la stratégie d’export. Si l’on souhaite garantir une relation commerciale équilibrée et dynamique vers l’international il est donc important de faire évoluer les connaissances linguistiques de ses employés. La moitié des entreprises françaises (52% : Hermès, La Revue 2004/3 n° 40, pages 158 à 162) réalisent une partie de leur chiffre d’affaires avec une clientèle non francophone et majoritairement issue d’un pays anglophone ou germanophone. Ces proportions montrent que la maîtrise de l’anglais est donc un élément incontournable de nos jours pour être compétitif à l’international.



L’importance de l’anglais mais pas que…

L’anglais est considéré à travers le monde comme étant la langue internationale pour les affaires. De ce fait, peu d’entreprises mettent en place une politique linguistique multilingue et se concentrent majoritairement sur l’apprentissage de l’anglais. Mais cette position de leader occupée par l’anglais est remise en cause pour la nécessité de protéger la diversité culturelle et linguistique des pays. Il est donc recommandé de ne pas s’appuyer uniquement sur la langue anglaise pour prospérer à l’international. Elle reste un atout majeur pour pénétrer les marchés, mais la maîtrise des langues locales s’avère maintenant obligatoire si l’on souhaite se démarquer de la concurrence et trouver des contrats et partenariats sur le long terme. Avec cette perspective on peut très facilement distinguer les zones géographiques où l’anglais est imposé comme étant la langue des affaires. C’est par exemple le cas en Inde ou dans d’autres pays ou villes asiatiques comme la Corée du sud, Singapour, Hong-Kong et Taiwan. Cela est aussi le cas de certains marchés d’une taille très importante comme la Chine, la Russie ou encore le Brésil.

Par Régis Meyer | 10 février 2021 | English World

Retour au blog
Retour