Les tendances pour le secteur de la formation en 2022

Après des années 2020 et 2021 perturbés par la pandémie, le secteur de la formation professionnelle devrait retrouver un rythme normal pour l’année 2022. De nombreuses tendances ont émergé ces dernières années et se confirment avec le temps. Découvrez les tendances que nous retrouverons dans le secteur durant l’année 2022.

Les nouvelles méthodes pour les organismes de formation

Avec l’évolution des technologies, les organismes de formation ont accès à de nouveaux moyens pour vous former. Ces nouveaux moyens pour l’organisation de formation intègrent le paysage depuis quelques années, mais restent encore méconnus pour certains. Voici la liste des nouvelles méthodes qui seront mises en avant en 2022 :
• Le Digital Learning, qui repose sur l’usage d’outils digitaux (classes virtuelles, vidéos, Serious Games) a plusieurs avantages. Pour l’apprenant, ces formations lui permettent d’être autonome et de gagner en temps. Pour l’entreprise, cela permet de faire des économies sur le coût de la formation et de former un grand nombre de collaborateurs sur une même période. Néanmoins, ces formations à distance ne conviennent pas à tous les domaines, et il faut dans ce cas privilégier des formations hybrides.
• Les neurosciences, elles permettent d’adapter les formations et leurs contenus aux différents individus grâce à différentes pédagogies et méthodes d’enseignement. Les formations sont donc adaptées au niveau de compréhension de chacun, pour faire ressortir le potentiel de chaque apprenant.
• La gamification, elle consiste à apprendre tout en s’amusant. Il s’agit d’un mode d’apprentissage ludique tout en restant pédagogique, ce qui améliore l’expérience d’apprentissage. Ce type de formation est utilisé comme levier de motivation ; la compétition, personne n’aime perdre ce qui permet de stimuler l’engagement des apprenants. De plus, ces formations sont gratifiantes pour les apprenants.
• Le mobile Learning, avec le temps l’apprentissage sur les applications mobiles se démocratise avec l’utilisation massive de smartphones et tablettes. Pour l’apprentissage des langues par exemple, il existe de nombreuses applications disponibles sur les stores.
• Le micro Learning, une modalité d’apprentissage en séquence courte de 30 secondes à 3 minutes, utilisant texte, images et sons. Elle convient aux individus qui ne disposent pas de beaucoup de temps, mais qui souhaitent tout de même accroître leurs compétences. Les formations en micro Learning sont ludiques et accessibles aussi bien sur un ordinateur qu’une tablette que sur un smartphone. Son inconvénient est que la formation est trop courte et elle ne permet pas d’acquérir des compétences de manière approfondie.
• L’adaptive Learning, des programmes informatiques sont utilisés pour organiser les formations en fonction des besoins uniques de chaque apprenant. Le contenu de formation n’est pas générique, il est généré en fonction de certaines conditions comme les préférences de l’apprenant ou des aptitudes de l’apprenant. La formation est ensuite continuellement ajustée en fonction des résultats. Ce format demande de la patience et de l’assiduité des apprenants.

Les nouvelles méthodes d’autoformation

L’évolution des technologies permet également à n’importe quel individu de s’autoformer. Voici les tendances des modalités principalement utilisées en 2022 pour s’autoformer :
• Les cours en ligne, qui restent les formats les plus efficaces pour s’autoformer.
• Les vidéos explicatives, tutoriels, conférences. Ce format gagne en popularité avec les années et est aujourd’hui l’un des formats les plus utilisés, notamment grâce à l’utilisation universelle de plateforme comme YouTube.
• Les webinaires, favorisant la transmission de savoir entre pairs sont un des formats les plus utilisés par les collaborateurs en entreprise.
• Les ebooks, la fiabilité des contenus qui y sont recensés séduisent les individus qui souhaitent se spécialiser et approfondir un domaine en particulier.
• Les articles de blog, comme celui-ci. Ils peuvent vous donner un bon nombre d’informations sur des sujets précis, mais il faut faire attention aux informations erronées.
• Les réseaux sociaux, les nouvelles générations privilégient ce format pour la transmission du savoir et de l’information au sein d’un secteur d’activité.
• Les podcasts, les offres se démultiplient depuis quelque temps et couvrent aujourd’hui de nombreux sujets et secteurs d’activité.

Des formations évaluées différemment et d’autres attentes des recruteurs

Les entreprises cherchent désormais à assurer le retour sur investissement des formations suivies par les collaborateurs, et pour cela, elles mettent en place des évaluations pour s’assurer de la qualité et de l’efficacité de la formation. Il y a plusieurs types d’évaluations, les évaluations à chaud et les évaluations plus tardives qui commencent à apparaître dans les nouveaux systèmes et vont se multiplier durant l’année 2022. Les évaluations à chaud permettent de tester les connaissances acquises et le ressenti des apprenants à la sortie de la formation. Une nouvelle méthode d’évaluation à froid permet d’évaluer les impacts de la formation sur les méthodes de travail de l’apprenant et les impacts sur les résultats de l’entreprise. Elle est généralement réalisée des semaines ou des mois à la fin de la formation pour observer les changements sur le long terme. Très peu réalisée jusqu’à maintenant par les entreprises à cause du manque de temps et de moyens pour sa mise en place, elle se démocratise pour assurer le « Return on Investment » des formations (voir notre dernier article).
Les recruteurs ont de nouvelles attentes et s’intéressent de plus en plus aux soft skills. Il s’agit de compétences personnelles, interpersonnelles ou professionnelles comme la confiance en soi, l’aisance relationnelle, l’autonomie… Ils demandent également une compétence fondamentale pour gérer des équipes : le leadership. Ces compétences font partie des tendances au sein des organismes de formation pour 2022.

Espace connexion