Le microlearning une solution qui séduit

Nous connaissons tous le microlearning sans le vouloir, puisque nous l’utilisons au quotidien. Par exemple, lorsque nous cherchons une réponse pour une question précise ou une méthodologie pour une tâche particulière. Mais également si nous regardons une vidéo tutoriel ou lisons un article qui a pour objectif la transmission de connaissance. Le microlearning nous permet d’obtenir des informations rapidement lorsque nous en avons besoin, et c’est pour cela que cette méthode de formation se démocratise.

Définition du Microlearning

Si on veut définir le microlearning, il ne faut pas simplement parler de petites formations rapides. Mais plutôt d’acquérir des compétences désirées rapidement grâce à un format court. Une définition complète revient donc à prendre en compte ces deux aspects. Il s’agit donc d’une méthode d’apprentissage, utilisé à distance, pour se former grâce à des modules courts (jusqu’à 5 minutes en moyenne) qui sont dédiés à une notion particulière et disponible pour répondre à nos besoins de connaissances. Si l’on vise une performance que l’on doit atteindre rapidement, alors c’est cette méthode qu’il faut choisir. Les modules du microlearning peuvent revêtir tous les formats, sous forme de texte, infographie, vidéo, ou contenu audio. On retrouve de nombreux formats, y compris des formats interactifs comme des quiz, des tests ou encore des jeux. Le microlearning repose sur les sciences cognitives, avec l’utilisation de la répétition espacée. Cela consiste à décomposer des sujets en éléments plus petits et plus faciles à retenir, grâce à leur taille et une répétition entre les leçons avec un espacement adéquat. La mise en pratique de cette technique permet d’accéder à la mémoire à long terme de l’apprenant, ce qui est pratique pour les compétences techniques.

Les avantages du Microlearning

En entreprise, le microlearning développe les hardskills des apprenants, mais également les softskills en parallèle grâce à la fréquence régulière et l’accessibilité de la formation. Le plaisir de se former vient accroître la productivité et l’efficacité devient un enjeu quotidien pour l’apprenant. Pour les collaborateurs, cette forme d’apprentissage s’adapte à leur emploi du temps, car ils peuvent y intégrer des sessions facilement du fait qu’elles sont courtes. Il est alors responsabilisé en gérant comme il le souhaite son apprentissage, et est maître de son parcours. Comme cité précédemment le microlearning renforce la rétention des connaissances, grâce à :
• Un apprentissage avec des répétitions espacées
• Des feedbacks instantanés
• Des scénarios adaptés aux besoins de l’apprenant
• Des mécanismes de jeu très présent dans la construction des modules
En plus de ces avantages, le microlearning rend autonomes les apprenants. Il est donc plus simple de mettre en place ce type de formation. La variété des formats que l’on peut mettre en place va permettre de captiver les apprenants qui n’entrent pas dans une routine de formation et reste engagés. Ce format convient parfaitement au mobile learning et offre de la liberté à l’apprenant sur le choix du lieu et du moment auquel il souhaite effectuer sa formation. Pour les organismes de formation et les services de formation, ce format est rapide à développer et est peu coûteux.

L’utilisation du Microlearning en Blended-learning

Le microlearning est utile dans le cadre d’une formation en Blended learning pour la mise en pratique rapide des connaissances apprises avec un formateur. Une fois de plus, la répétition des concepts va permettre une rétention de connaissances favorisées. Il peut également être utilisé comme un outil d’évaluation, qui vient confirmer la validation d’une formation et la rétention de l’information. Lors d’une première mise en pratique dans un contexte professionnel, il peut également venir en soutien lors de la réalisation des actions qui nécessitent des nouvelles compétences. On peut utiliser le microlearning en amont d’une formation pour préparer les apprenants et les sensibiliser aux concepts qui seront abordés lors de la formation. Mais également pour tester le niveau des apprenants avant la formation, ce qui permet d’adapter le rythme et le contenu grâce à ses informations. Après une formation, comme évoquée précédemment, on peut se servir du microlearning pour ancrer les notions grâce à la répétition. On peut l’utiliser comme test de validation, ou comme aide lors de la mise en pratique. Mais également lutter contre l’oubli dans le temps en laissant à disposition des connaissances que l’on peut se remémorer rapidement.

Espace connexion